le petit tableau qui avait la beauté d'exister

Le petit tableau qui avait la beauté d’exister

une illustration de séance autour de la peur de perdre son temps dans le domaine artistique.

Une illustration autour de la peur de perdre son temps en expérimentant et en faisant « son » art.

La séance d’hypnose a amené la personne a refaire son atelier d’art dans un endroit avec plus de lumière naturelle. Pendant qu’elle me faisait visiter celui-ci elle décida simplement de faire un tableau sur un cadre blanc qui symbolisait le doute, la peur de perdre son temps, le syndrome de l’imposteur. Un tableau banc important qui devait rester en place.

Elle décida cependant de peindre quelque chose sur cette toile blanche. Une maison entourée de champs (que j’ai à mon avis très MAL restituée 😉 ).

L’avantage de l’imagination c’est que j’ai pu apprécier ce tableau qu’elle me décrivait et elle aussi. Nous ne pensions surement pas au même tableau mais l’avantage qu’offre la description d’une oeuvre sans la voir, c’est qu’elle nous appartient dans l’imaginaire.

Et me voilà reparti avec un joli tableau fait en live … devant moi ?

Autres récits de séances

Une image pour apaiser

Une image pour s’apaiser

Dans cette séance, la personne hypnotisée n’avait pas de désirs particuliers autre que d’expérimenter l’hypnose. Quitte à l’hypnotiser, autant lui faire trouver un outil en elle qui lui rende service sur la durée

Lire le récit