Le petit feu qui ne pouvait plus prendre l'avion

Le petit feu qui ne pouvait plus prendre l’avion

Un conte-rendu autour d'une séance qui portait sur un stress montant lors de rapports sexuels que vivaient une personne.

Une illustration de conte-rendu de séance autour d’une problématique liée à un inconfort psychologique lors de rapports sexuels.

Sans trop entrer dans les détails, une jeune personne est venue me consulter car elle avait une forme de stress qui lui venait lorsqu’elle avait des rapports sexuels. Ce stress apparaissait au niveau du bas ventre pour remonter vers la tête et déclencher des émotions incontrôlées.

Lors du travail sous hypnose, la personne voit son stress comme un petit feu (très choupi) et elle se prend d’affection pour lui. Seulement, elle ne veut pas le garder ce petit feu aussi mignon soit-il. Alors elle décide de l’envoyer dans un endroit lointain en avion. Elle voit ce petit feu partir en voyage et commence à sentir son éloignement en ne le sentant plus dans son bas-ventre.

Une fois le petit feu arrivé sur place, la personne est prise d’un fou rire. Interloqué devant ce rire soudain, je demande « c’est comment pour vous ? » La personne me répond alors : « je viens de faire repartir l’avion et j’ai coupé toutes les lignes de retour pour qu’il ne revienne jamais. Il est tout triste avec sa petite valise, il est rigolo comme ça. Mais au moins il est dans un endroit sympa ».

Je demande à la personne comment cela pourrait être pour elle dans les prochains jours alors que son petit feu est loin d’elle et elle se sent aussitôt apaisé à l’idée que le petit feu ne puisse pas revenir de là où il est. Et…c’est ok comme ça !

En fin de séance, la personne me re-décris bien son petit feu en insistant sur quelques détails et me demande si…je vais pouvoir le dessiner !

Donc acte !

Autres récits de séances

enfant des parties

L’enfant des parties

Une séance dans laquelle la personne qui me consultait désirait faire le point sur 2 parties parallèles de sa vie pour pouvoir les réunir et aller de l’avant.

Lire le récit