la femme qui écoutait de la musique avec une plume dans la tête

La femme qui écoutait de la musique avec une plume dans la tête

Un nouveau récit de séance à propos d'une problématique de gestion d'un quotidien chargé pour une mère de famille

Une femme avait beaucoup de choses à gérer. Des concours, des enfants, un travail prenant. Cette femme se rendait compte que ses forces pour porter ce quotidien commençaient à s’amenuiser. Un peu comme un muscle qui serait régulièrement en tension et qu’on oublierait de soulager.

Un jour, alors que c’était trop lourd à porter, elle décida de fermer les yeux pour prendre le temps d’être au présent et enfin ressentir ce qui ne lui convenait plus. Après quelques instants pour être bien présente à elle-même, elle commença à sentir ou ça n’allait pas.

Elle sentit un poids dans la tête. Il était très lourd et pesait lourdement sur le reste du corps. Elle eut la curiosité d’aller explorer ce qui constituait ce poids. En levant la main vers son crâne, elle essaya de décrocher un morceau du poids pour pouvoir l’observer.

Elle décrocha un cailloux blanc. Il était très lourd et faisait partie de ce que la femme avait dans la tête. Il semblait contenir une partie de son quotidien. Le fait de n’avoir aucun temps pour soi et de ne plus savoir ou donner de la tête et, ou comment prioriser les choses de la vie.

En libérant ce cailloux blanc, la femme permit à sa peine de s’échapper en pleurant. C’était comme une ouverture qui s’était créée et qui permettait de lâcher des émotions qui s’étaient accumulées au quotidien.

Une fois le temps des larmes passés, la femme décida de combler le trou dans son crâne en y mettant une plume blanche. Un peu de légèreté pour son quotidien. Le trou comblé elle décida de jeter le cailloux blanc, elle n’avait plus besoin de ce poids là.

Cependant, en installant la plume dans son crâne, elle sentit venir un souvenir du passé. Une manière de prendre du temps pour elle. Elle voulait reprendre le temps d’écouter de la musique, de composer des playlists, s’autoriser à prendre un comportement du passé pour le remettre au présent.

En invoquant cette image, elle se rendit compte qu’elle avait un deuil à faire sur sa vie passé afin de pouvoir mieux intégrer le temps présent. C’était le début d’un travail qui se mettait en place. En installant un peu de légèreté dans son crâne, elle avait retrouvé une reprise de contrôle sur son quotidien en sachant quel chemin emprunter pour laisser le passé et aller au présent.

C’est avec sa plume dans la tête et sa musique dans les oreilles qu’elle repartir commencer à revivre au présent, nourri par le passé.

Autres récits de séances

Remplir le vide

Remplir le vide

Image issue d’une séance autour de l’arrêt de l’alcool et qui a réussi à apaiser la personne qui venait consulter.

Lire le récit