Une femme a imaginé en séance une fenêtre pour aérer son esprit quand trop saturé

Aérer l’esprit de ses pensées négatives

Pour cette séance, la personne que j’ai reçue rencontrait des soucis d'ordre professionnel et désirait arriver à penser à autre chose que son travail.

Les problèmes d’ordre professionnel ne peuvent pas être traités par l’hypnose, en revanche on peut faire en sorte que la personne puisse réorganiser ses pensées et éloigner la saturation qu’elle ressent professionnellement.

Lorsque je l’interrogeais sur ce qu’elle traversait, je sentais effectivement que son travail venait parasiter tous ses raisonnements et l’empêchait de prendre des décisions ou de se concentrer sur d’autres choses plus agréables. C’est à ce moment là que le travail hypnotique a commencé. J’ai invité la personne à se rendre dans une « safe place », un endroit intérieur dans lequel elle se sentait bien et en paix. C’est ainsi qu’elle est arrivé dans sa chambre d’adolescence, un lieu de paix dans lequel elle se ressourçait.

Dans cette représentation mentale, la chambre était poussiéreuse, il fallait « aérer » la pièce pour pouvoir à nouveau respirer dans cette pièce intérieur. La poussière et l’air saturé semblait être une bonne métaphore de ce qu’elle vivant intérieurement. Je l’incitais donc à ouvrir la fenêtre et voir ce qu’il se passait.

Cette action d’ouvrir la fenêtre pour aérer la pièce a été une action fédératrice pour ses pensées. En aérant la pièce, elle disposait alors d’un moyen d’aérer métaphoriquement sa tête et respirer à nouveau. Je profitais de cette action pour faire ressentir à la personne tous les bénéfices d’aérer cet espace, l’amélioration de la qualité de l’air, l’odeur qui venait du dehors, les bruits et l’atmosphère qui venait dans la pièce afin d’ancrer agréablement cela en elle .

Après une semaine, j’ai revu la personne et celle-ci m’a confié réussir à faire bien mieux de l’espace dans ses pensées. Les problèmes pros étaient toujours là, mais elle était contente de pouvoir disposer d’une soupape pour relâcher la tension quand elle en ressentait le besoin et récupérer de l’espace pour penser à des solutions.

Autres récits de séances

2 mains se touchent

Rouge e(s)t bleu

Une séance basée sur la collaboration de 2 parties de l’inconscient du sujet dont l’une va protéger l’autre.

Lire le récit